Nos Clients

Témoignent...

Plus de 4 000 abonnés nous font confiance dans les régions de Mons, du Borinage, de Tournai, d’Ath et de Mouscron.

Profitez de votre maison en toute quiétude, y compris en situation fragilisée (convalescence, risques de chute ou de malaise, handicap, isolement, angoisses, solitude…). Télé Assistance veille sur vous nuit et jour, 7j/7.

Nous vous accompagnons dans tous vos déplacements à l’intérieur comme à l’extérieur de votre habitation.

J’ai récemment eu de sérieux problèmes de santé. Mes enfants ont absolument voulu m’équiper d’un système de Télé Assistance, surtout en cas de chute ou de malaise dans la salle de bain. C’est l’endroit le plus risqué de ma maison. C’est vrai que je ne prends pas ma douche avec mon GSM mais, par contre, je peux garder mon pendentif Télé Assistance qui lui est étanche ! Une sécurité pour appeler de l’aide si j’en ai besoin. Je vais à la pêche parfois seul. Là aussi c’est rassurant de savoir qu’en appuyant sur ma balise mobile, on me retrouvera facilement pour me venir en aide.

Jean, 80 ans, vit seul

« Je sais qu’il aurait mieux valu aller en revalidation durant quelques semaines après mon intervention au genou. Mais je me sens si bien chez moi… je dors mieux, je peux lire, regarder le JT et mes séries favorites et surtout continuer de voir mes enfants et mes amis du quartier. Ils ont tout de suite accepté de se mettre sur ma liste Télé Assistance si j’ai besoin d’aide. »

Isabelle, 62 ans, momentanément immobilisée

« Malgré mes ennuis de santé, je profite de ma maison, de mon jardin et de mes petits-enfants autant que je le peux. Mes enfants ont été rassurés quand je leur ai dit que j’avais souscrit aux services de Télé Assistance. Savoir que je portais mon médaillon durant toutes mes activités à l’intérieur et à l’extérieur les a soulagés une fois pour toutes de m’appeler chaque jour pour voir comment j’allais. Il est vrai que je ne reste pas une minute en place tant j’ai des activités. »

Gisèle 83 ans, grand-mère, fine cuisinière et toujours bien occupée

« Nous sommes totalement indépendants et connectés au cas où il y a le moindre problème…

Nous fêtons notre 10ème anniversaire de mariage ce mois-ci. Nous nous en sortons parfaitement seuls pour faire toutes les tâches ménagères, les courses, travailler et profiter de nos loisirs. Avec notre chien, nous nous sentons en parfaite sécurité mais quand nous sommes sous la douche ou la nuit, nous sommes rassurés avec notre médaillon autour du cou. C’est mieux qu’un GSM, on doit juste appuyer en cas de problème ou de situation d’insécurité.»

Jo et Josette, couple non voyant, la trentaine

« Je souffre d’ostéoporose et j’ai régulièrement des vertiges mais je souhaite continuer à vivre à la campagne pour aller me promener dans la nature le plus souvent possible. 

Ma balise GPS me rassure et me permet de maintenir ma promenade quotidienne avec mon amie. A part quand il fait très mauvais temps, nous nous voyons tous les jours à 9h. Elle aussi se sent rassurée que je sois sous « haute surveillance ». Elle en bénéficie aussi du coup.

Au départ, ce n’était pas une démarche volontaire mais mes enfants ont eu raison d’insister. Il est beaucoup plus confortable de mettre en place cette solution en-dehors d’une situation d’urgence. J’apprécie aussi le petit test mensuel avec l’équipe pour voir si tout fonctionne. Nous en profitons souvent pour échanger un peu, cela fait du bien.

Sonia 79 ans, passionnée de marche nordique, a une pêche d’enfer

« J’adore mon chien, ma maison et mon jardin…

La majorité d’entre nous souhaite rester le plus longtemps possible dans sa maison. C’est mon cas aussi. Pendant le temps nécessaire à ma convalescence, j’ai souscrit aux services de Télé Assistance mais comme cela me convient bien, j’ai prolongé mon abonnement. Je dois dire que je me suis sentie tout de suite entre de bonnes mains. Mes proches ont aussi été rassurés de me savoir en sécurité seule chez moi.

Au préalable, je pensais pouvoir m’en sortir toute seule et puis j’ai lu un article qui disait que les situations de chute augmentent fortement avec l’âge (*), je me suis donc dit que pour le service rendu, cela ne coûtait pas si cher. Et comme je vais promener Médor au parc matin et soir, j’ai pris la balise GPS, on ne sait jamais ce qui pourrait m’arriver. »

Victoire, 94 ans, récemment opérée

Chutes chez les personnes âgées : quelques chiffres

  • 35% des personnes de 65 à 79 ans font une chute une fois par an
  • 45% des personnes de 80 à 89 ans
  • 55% des personnes de plus de 90 ans

Outre les conséquences physiques (fractures, ecchymoses, …), les conséquences psychologiques de chutes sont réelles. La peur de retomber devient elle-même un facteur de chute et peut aller jusqu’à la régression des capacités psychomotrices, et donc à une perte complète d’autonomie. Le fait de rester immobilisé au sol est traumatisant et peut générer une forte anxiété.